Quelle chimio pour cancer uterus?

Quelle chimio pour cancer utérus?

Les associations chimiothérapeutiques les plus fréquemment administrées pour traiter le cancer du col de l’utérus sont les suivantes : cisplatine et ifosfamide. cisplatine et paclitaxel. cisplatine et gemcitabine.

Quel traitement pour cancer de l’utérus?

Les cancers du col utérin sont de bon pronostic lorsqu’ils sont détectés à un stade précoce, ce qui est souvent le cas. Selon la nature de la tumeur, le médecin choisira le traitement le plus adapté : chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie ou association de ces techniques.

Comment soulager cancer de l’utérus?

Le cancer du col de l’utérus est soigné par une équipe médicale pluridisciplinaire. Adapté à chaque cas, le traitement repose sur la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Ces traitements peuvent être utilisés seuls ou en association, selon le type de la tumeur et son stade de développement.

LIS:   Ou est stocke le miel?

Quel est le type de traitement du col de l’utérus?

Le type de traitement dépend du stade du cancer au moment du diagnostic. La chirurgie est utilisée dans différents contexte pour traiter un cancer du col de l’utérus. Les petits cancers passent généralement par une ablation de l’utérus (hystérectomie).

Quelle est la fréquence du cancer du col utérin?

La fréquence du cancer du col utérin est extrêmement variable d’une région du globe à l’autre. Ceci s’explique par : Le cancer du col occupe la tête du classement dans la mortalité par cancer chez les femmes de certaines contrées en voie de développement.

Comment se protéger contre le col de l’utérus?

Le cancer du col occupe la tête du classement dans la mortalité par cancer chez les femmes de certaines contrées en voie de développement. En plus du dépistage régulier, un autre moyen de se protéger contre le cancer du col de l’utérus est maintenant disponible : la vaccination.

LIS:   Qui est le gouverneur du Dakota du Nord?

Comment se développe le cancer du col de l’utérus?

Ce type de cancer se développe en effet progressivement au départ de lésions dites précancéreuses, que les frottis réguliers permettent de détecter. Le cancer du col de l’utérus n’est pas un des cancers gynécologiques les plus fréquents en Belgique (643 nouveaux cas par an).